• 2 avril 2020

La russie prend la main

drapeau russe

Le retour de la Russie

Depuis la crise ukrainienne, le monde occidental vient de comprendre que les relations internationales ne sont pas organisées autour de l’Europe et des Etats unis. Il existe d’autres forces qui veulent avoir leur mot à dire et qu’ils ne sont pas décidées à laisser les Etats unis, la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne décider de l’avenir du monde. Parmi ces acteurs ont trouve la Russie qui bien qu’elle n’ai plus les frontières de l’ex URSS, n’a jamais renoncée à jouer un rôle dans les affaires du monde. Les crises mais surtout leur gestion par le camp dit occidental, ont offert une opportunité au président russe Vladimir Poutine, de revenir sur le devant de la scène politique mondiale. Ce président longtemps considéré comme un perturbateur, se montre sous le visage d’un stabilisateur qui ne cesse de répéter que la Russie respecte les peuples et les États et n’intervient qu’à leurs demandes. Que ce soit dans la crise ukrainienne ou plus récemment dans la guerre civile en Syrie, le gouvernement russe légitime son action par des arguments imparables bien qu’incohérent. Alors qu’en Ukraine il prend position en faveur de séparatistes russophones sous prétexte qu’ils ont décidés de faire sécession et qu’ils refusent que leur région reste rattachée à l’Ukraine pro européenne, en Syrie une autre logique le pousse à soutenir un gouvernement contesté par une majorité de citoyens qui ont décidés de prendre leur destin en main et se sont rebellés contre le système qui les dirigeait. Quoiqu’il en soit les échecs répétés de l’Europe et des États unis dans leur volonté d’imposer un nouvel ordre mondial, sont la cause du rôle grandissant que joue la Russie dans le monde mais pas seulement puisque d’autres puissances moyennes apparaissent. L’iran par exemple et la Chine prennent conscience de l’opportunité que leur offre cette redistribution des cartes. Ils savent en profiter puisqu’à terme un axe Russie-Chine-Iran peut constituer une puissance stratégique et économique incontournable.

Pour le meilleur ou pour le pire ?

La position géographique de cet axe entre l’Europe l’Asie et le moyen orient pourra jouer un rôle dans presque tous les domaines. D’un point de vue économique, la quasi totalité de la production pétrolière se trouve dans cet étendu. Les routes du commerce international liant les fournisseurs et les acheteurs seront sous contrôle de cette éventuelle alliance. Les dirigeants du monde entier devront revoir de fond en comble leur stratégie militaire puisque cet ensemble formé par la Russie, la Chine et l’Iran contrôlerait tous les mouvements des puissances militaires présentes dans l’océan indien, dans le pacifique et en méditerranée. Ce scénario risque d’être réaliste si l’intervention russe en Syrie et en Irak stabilise ces pays en écrasant la rébellion et en éliminant toute contestation populaire comme les premières frappes russes des derniers jours donnent à penser. Alors a ce moment là la Russie pourra asseoir sa puissance et s’imposer comme le nouveau gendarme du monde. Cette hégémonie sera t elle un facteur de stabilité ou jouera t elle le même rôle qu’ont joués les USA dans les crises que nous connaissons aujourd’hui ? Pouvons nous laisser le destin du monde entre les mains d’une super puissance quelle qu’elle soit ? Peut être faudra t il penser le monde autrement. Un monde qui mettra l’humain au centre. Mais pour cela il va falloir respecter les choix des peuples, respecter leurs intérêts et le type de gouvernement qu’ils choisissent tout en les accompagnants dans leur développement. Aujourd’hui la décision d’intervenir n’est pas motivée par la recherche du bien être des peuples mais par des considérations économiques et stratégiques.

himaya

Read Previous

Testez votre marché avant de vous lancer !

Read Next

Offensive de l’armée syrienne contre les rebelles d’idleb

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.